10/04/2017
Rimbaud expliqué

Accueil
Suite
RIMBAUD : Fairy (Illuminations 1873)




Fairy

Pour Hélène se conjurèrent les sèves ornementales dans les ombres vierges et les clartés impassibles dans le silence astral. L'ardeur de l'été fut confiée à des oiseaux muets et l'indolence requise à une barque de deuils sans prix par des anses d'amours morts et de parfums affaissés.
- Après le moment de l'air des bûcheronnes à la rumeur du torrent sous la ruine des bois, de la sonnerie des bestiaux à l'écho des vals, et des cris des steppes.
- Pour l'enfance d'Hélène frissonnèrent les fourrures et les ombres - et le sein des pauvres, et les légendes du ciel.
Et ses yeux et sa danse supérieurs encore aux éclats précieux, aux influences froides, au plaisir du décor et de l'heure uniques.

Pour Hélène se conjurèrent les sèves ornementales dans les ombres vierges et les clartés impassibles dans le silence astral.

L'ardeur de l'été fut confiée à des oiseaux muets et l'indolence requise à une barque de deuils sans prix par des anses d'amours morts et de parfums affaissés.

- Après le moment de l'air des bûcheronnes à la rumeur du torrent sous la ruine des bois, de la sonnerie des bestiaux à l'écho des vals, et des cris des steppes.

- Pour l'enfance d'Hélène frissonnèrent les fourrures et les ombres - et le sein des pauvres, et les légendes du ciel.

Et ses yeux et sa danse supérieurs encore aux éclats précieux, aux influences froides, au plaisir du décor et de l'heure uniques.

Plan
Introduction
1-Une naissance divine
2-Vie terrestre monotone et vie céleste
3-Hélène c'est aussi Rimbaud
Conclusion
Une poésie en suspens

Introduction
Le personnage d'"Hélène", femme d'une fascinante beauté pour l'amour de laquelle eut lieu la guerre de Troie a inspiré beaucoup de poètes. Une naissance confuse, l'union de sa mère Leda, avec Zeus sous les traits d'un cygne. Leda aura d'autres enfants dont les jumeaux Castor et Pollux et Clytemnestre.
I-Une naissance divine
C'est bien à la naissance divine d'Hélène que Rimbaud veut nous faire assister. Léonard de Vinci a réalisé une toile remarquable de cette rencontre de Leda et d'un Cygne. Cette rencontre est un complot, une conjuration, Leda et le Cygne est un des thèmes mythologique les plus peints à ce jour dont une version par Léonard de Vinci. La conjuration est un complot autour la beauté d'Aphrodite, la déesse grecque qui l'incarne par Némésis la déesse de la vengeance des dieux. C'est donc bien à une conjuration divine que nous ramène la naissance d'Hélène, entre les sèves ornementales des statues, les temples, et le silence astral des cieux, le domaine des dieux. Il y a une opposition, un antagonisme entre un l'univers céleste des hauts lieux de la conception, de la fécondation et le monde terrestre de la vie, antagonisme qui sépare le rêve, le souhait, de la réalité. Le champ lexical de pureté (sèves ornementales, vierges, clartés impassibles, silence astral) utilisé pour évoquer le monde supérieur ayant participé à la création, à la naissance, contraste avec les termes associés de la vie terrestre (l'été, oiseaux muets, indolence, barque de deuils, amours morts, parfums affaissés), opposition aussi entre l'infinitude et la limitation. Dieu apparaît comme le créateur par excellence, il est le pouvoir de l'esprit dégagé de toute contrainte matérielle, une sorte d'idéal où règne la beauté, celle d'Hélène, l'art dans les sèves ornementales, et l'amour. Cet univers s'oppose à une vie terrestre fade, peu satisfaisante faite de deuils, d'indolence, d'amour mort. Nous retrouvons cette opposition dans les deux premières phrases. A travers la naissance d'Hélène, Rimbaud nous donne aussi sa conception de la naissance d'une nouvelle poésie, sacralisée, transmutée, une magie. Nul doute que Rimbaud a bien assisté à la belle Hélène d'Offenbach.
II-Vie terrestre monotone et vie céleste
Il y a une antériorité de la vie terrestre, de la réalité sur la vie rêvée annoncée par "Après le moment". La vie terrestre se résume le jour au coupage du bois avec le bruit de la scie qui "chante", puis la rentrée des troupeaux avant la nuit, le bruit du torrent, les cris dans la vallées. On remarquera qu'il s'agit d'un paysage d'en bas, de val, en opposition aux sommets, aux régions accessibles par l'esprit, aux régions célestes. La naissance divine d'Hélène a lieu la nuit, dans l'obscurité, dans l'ombre, moment privilégié du rêve, elle a aussi une connotation de richesse, de chaleur, ce sont des fourrures, des éclats précieux dans un décor sidéral froid, une sorte de nuit étoilée. Au val de la vie terrestre, s'oppose le sein, une protubérance, une hauteur, même la danse est plus grande, elle est supérieure. Les êtres de chair, les bûcherons ou les paysans sont condamnés à la répétition continuelles de leurs gestes alors que les créatures célestes sont invités à une fête éternelle sous l'œil de Dieu.
III-Hélène c'est aussi Rimbaud
On trouve dans tous les poèmes des Illuminations la présence du poète qui s'explique et justifie ses actes souvent mal compris et décriés. Sa méthode est simple et il le dit lui même "Il n'y a personne et il y a quelqu'un". Rimbaud a toujours besoin d'une magie, d'une synthèse cosmique pour découvrir les domaines spirituels ou surnaturels. Partant de la terre, il s'élève dans le Ciel pour accéder aux splendeurs invisibles, aux délices insensibles. Rimbaud veut voir plus loin, plus haut et plus profondément que les autres mortels. La poésie de Rimbaud, n'est jamais inscrite dans un temps ni un espace donné, l'exil demeure son vrai terreau. En s'identifiant à Hélène, la femme infidèle séduite et enlevée par le troyen Paris, provoquant une guerre de 10 ans, Rimbaud, en même temps qu'il revendique le statut de victime innocente, légitime son androgynie. Avec Hélène, il transpose son odyssée faite de périls et d'éblouissements. La vraie vie pour Rimbaud comme pour Hélène est bien ailleurs, dans l'exil vers un autre monde à découvrir de délices imaginaire, de sèves ornementales.
Conclusion
"Hélène", le personnage mythologique est un thème qui relève plus du Parnasse, cette montagne ou siègent les dieux de l'inspiration et de l'art. Beaucoup de commentateurs font cette analogie et d'autres ne la partagent pas. Rimbaud ne nous ayant pas donné la clé de sa parade sauvage, il serait bien hasardeux de trancher. On prend plaisir à le voir se mettre en scène, à effectuer cette ascension métaphysique, sorte de féerie lexicale et rythmique qui accompagne la genèse du personnage et celle d'une langue jeune et vigoureuse. Rimbaud rejoue à n'en pas finir une parodie de ses fantasmes et de ses angoisses, un jeu avec les mots, les images et les rythmes. Rimbaud est autant acteur que spectateur illuminé de son propre jeu agglomérant ici la réalité et la légende.

Vocabulaire
Hélène
Dans la mythologie grecque, fille de Leda et sœur de Castor et Pollux. Epouse de Ménélas, célèbre par sa beauté, elle fut enlevée par le troyen Paris, ce qui provoqua la guerre de Troie. Hélène a inspiré de nombreux écrivains, Hesiode, Eschyle, Horace, Ovide, Marot, Ronsard, Goethe, Offenbach, Giraudoux
Castor et Pollux
Héros grecs, fils jumeaux de Leda et Zeus, frères d'Hélène et Clytemnestre, en astronomie, les deux étoiles les plus brillantes des Gémeaux.
Clytemnestre
Fille de Tyndare, roi de Sparte et de Leda, sœur, d'Hélène et de Castor et Pollux. Femme d'Agamemnon qu'elle assassinera.
Némésis
Oiseaux muets
Ce sont les jumeaux Castor et Pollux
Vierge
Qui n'a jamais eu de rapports sexuels
Impassible
Qui ne s'émeut, ne se trouble pas
Fairy
Mot anglais signifiant "fée".
Conjurer
Préparer en complotant.
Sève
Liquide nourricier des végétaux
Ornemental
Qui sert à orner, décoratif, une plante ornementale
La chronologie des Illuminations
1872
En juillet Rimbaud et Verlaine partent pour la Belgique et l'Angleterre, l'adolescent revient à Charleroi et a probablement commencé à composer "Illuminations"
1873
Rimbaud retourne à Londres au chevet de Verlaine, malade, le 10 juillet Verlaine tire sur Rimbaud. Fin d'une saison en Enfer
1874
Rimbaud part en Angleterre avec Germain Nouveau, il y compose la majorité des Illuminations
1875
Dernière entrevue de Rimbaud et Verlaine à Stuttgart, Rimbaud remet à Verlaine le manuscrit des Illuminations.

Accueil