La poésie de Rimbaud est-elle uniquement lyrique
28/12/2014   Accueil
Suite
RIMBAUD : La poésie de Rimbaud est-elle uniquement lyrique

Lyre
Lire d'Apollon à 7 cordes

La poésie lyrique se définit comme le genre littéraire où l'auteur donne une expression personnelle de ses sentiments. L’auteur lyrique parle souvent en son nom propre, à la première personne avec l'emploi fréquent du "Je". L'autre composante du lyrisme est la musicalité car la poésie lyrique doit son nom à l'instrument musical, la lyre qui, dans l’Antiquité, accompagnait les chants. La lyre du grec ancien λύρα est un instrument dont les cordes qui sont pincées sont parallèles à la table d'harmonie, un peu semblable à la harpe. C'est un petit instrument facile à transporter. Le nombre de cordes est variable, entre 5 et 8. Selon la mythologie grecque, le jeune dieu Hermès, fils de Zeus l'aurait créée avec une carapace de tortue qu'il perça pour y fixer des roseaux d'où partaient sept cordes en boyaux de brebis. L'ensemble était recouvert d'une peau de bœuf et se jouait avec un plectre. Hermès céda ensuite sa lyre à Apollon qui la céda à Orphée qui charmait les bêtes sauvages avec le son de l'instrument. Symbole d’unité et d’harmonie, la lyre d'apollon qui avait 7 cordes, comme les 7 planètes de l'univers, prend avec le mythe d’Orphée une valeur pacificatrice et devient le modèle des pouvoirs de la poésie et de ses liens étroits avec la destinée de la créature humaine.

Plan
La poésie de Rimbaud est-elle uniquement lyrique ?
la question du lyrisme, la présence du je, subjectivité et objectivité
La présence voilée du je car "je est un autre"

Une poésie lyrique est une poésie qui laisse libre cours à l'expression des sentiments personnels souvent sous forme enthousiaste. Cette poésie doit également être musicale pour être jouée avec une lyre.
La présence du je.
On oppose souvent le genre lyrique au genre épique (actions héroïques) et au genre dramatique. Le lyrisme serait l'expression des sentiments que l'on retrouve dans le romantisme chez Chateaubriand, Lamartine, Musset, des poètes dominés par leurs sentiments. Rimbaud est un poète et probablement le plus grand de tous et pour lui la poésie demande la liberté avec laquelle il peut donner ses sentiments sur la vie politique, le travail, les injustices, les villes, la nature, le temps. Rimbaud joue avec le temps, il fait et défait sans cesse dans une sorte de tourbillon. Rimbaud pourrait paraître lyrique dans les poésies, car comme les romantiques il aime la nature, décrit ses sentiments, ses amours d'adolescent (Roman, Première soirée). Mais Rimbaud est un génie et sa poésie est esthétique et heuristique, une poésie de recherche permanente de ce qui est beau et nouveau. Au début il a essayé de faire du beau comme les parnassiens, du classique mais il est vite passé à autre chose. Rimbaud déteste finalement le sentimentalisme, le lyrisme et ne veut pas s'y laisser enfermé. Ce moi sentimental l'étouffe et il écrira que ce "Je" là est un autre. "Ma bohème" est en fait une parodie du lyrisme. 'Oh ! là ! là ! que d'amours splendides j'ai rêvées  (vers 4)', 'Comme des lyres, je tirais des élastiques de mes souliers blessés, un pied près de mon coeur'. Rimbaud utilise les lieux communs de la littérature romantique, lyrique, les muses, le rêve, la nature belle à côté de détails vestimentaires ridicules , culotte avec un trou, des élastiques aux souliers pour mieux se moquer des codes du romantisme. C'est dans le dernier poème "Génie" des illuminations qui suit le poème "Democratie", que Rimbaud se définit le plus. Rimbaud condamne l'occidentalisme qui vit la révolution industrielle et préfère l'orient où il se dirigera d'ailleurs. Dans ce poème "Génie" qui termine les "Illuminations", il flétrit les vieilles démocraties colonialistes et appelle à une vrai démocratie, à des temps nouveaux. "Génie" est une critique du "Génie du Christianisme" de Chateaubriand qui faisait l'éloge des valeurs morales et civilisatrices du Christianisme. Rimbaud le révolté définit "le Génie" comme éternité et amour, mesure parfaite et réinventée. C'est du socialisme à la façon Emile Zola, un illuminisme social et démocratique, fécondité de l'esprit, rédemption des colères, élan, dégagement rêvé, brisement de la glace, violence nouvelle, arrière aux anciens corps, jouissance, abolition des souffrances dans la musique. Sa conclusion est de savoir lorsque les forces et les sentiments sont, fini les agenouillages, on se lève pour aller sur les sommets, l'orgueil plutôt que la charité. La poésie de Rimbaud est souvent teintée d'une composante politique, c'est une poésie de l'élan, d'une invitation à vaincre l'adversité, de se relever (c'est le mot qu'il utilise le plus), de croire en soi, en sa chance. Rimbaud aime la nature, fait une large place aux sentiments, mais cela n'en fait pas seulement un auteur lyrique.

La poésie lyrique
La poésie lyrique désigne une poésie dont le but principal est l’expression des sentiments personnels (plainte, regret, nostalgie, joie) pour émouvoir le lecteur. À l’origine, ces textes étaient accompagnés à la lyre, d’où le
terme de « lyrisme ». Souvent, les poèmes lyriques développent, comme chez les romantiques, Hugo, Musset, Chateaubriand, Lamartine, des sentiments tristes pour exprimer une peine, un mal-être. Mais ce n’est pas toujours le cas.
La poésie lyrique utilise souvent la 1ère personne "Je".
Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends.
J’irai par la forêt, j’irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.
Victor Hugo
Dans la poésie lyrique la nature est souvent la complice apaisante, un refuge apaisant.
La nature chez Verlaine lui sert à exprimer ses sentiments, elle est une complice, le reflet de son âme.
Dans la poésie on exprime la fuite du temps et on invite à profiter de l'instant présent.
"Oh temps suspend ton vol", "Le temps m'échappe et fuit" dans "Le lac" de Lamartine.

Retour à la page d'ouverture